Lancement d'un comparateur tarifaire sur Internet, par Bercy

le
1

Les tarifs bancaires peuvent varier largement selon les établissements. Pour aider les consommateurs à y voir plus clair, le ministère des Finances a lancé un comparateur en ligne.

Un nouveau comparateur

Le lancement d'un comparateur des tarifs bancaires public avait été annoncé au mois de mai 2015, par le ministère des Finances. Michel Sapin a finalement présenté ce nouveau site internet fin janvier. Il s'agit d'un comparateur totalement gratuit, proposé au public afin de permettre la comparaison des tarifs bancaires. Une mise à jour hebdomadaire est prévue, avec l'inventaire des tarifs proposés par 150 établissements bancaires, soit 98% de l'offre actuelle du marché. Le ministre a insisté sur le souci de concevoir un comparatif « totalement homogène, sans volonté d'avantager qui que ce soit. ».

Un site indépendant

De fait, il existe déjà des sites internet proposant de comparer les tarifs bancaires. Mais celui mis en place par Bercy a la particularité d'être indépendant, sans sollicitation commerciale. Les services de base peuvent être comparés : virements bancaires, prélèvements, coût de la carte bancaire, etc. Le site du ministère permet de mettre en parallèle six tarifs à la fois, sur les quinze proposés - ce qui n'est pas le plus pratique pour l'utilisateur.

Importance de la mise en concurrence

Si le ministère a créé ce site, c'est qu'il est essentiel de comparer les tarifs bancaires avant de s'engager. Il est également important de se tenir au courant régulièrement, afin de vérifier la compétitivité de sa banque.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M453726 le mercredi 25 avr 2012 à 02:40

    Ouais des explications pour cacher la vérité : un vol généralisé. On économise toute sa vie pour payer son logement. Les économies sont déjà le fruit d'une épargne après impôts. Rajouter de l'impôt à l'impôt, c'est ça la France. Car malheureusement cela ne concerne pas que les impôts locaux. Pendant les patrons s'augmentent généreusement de 50% en 5 ans laissant des miettes voir rien aux salariés. Un jour tout cela explosera, j'espère être là pour le voir.