Lanai, futur laboratoire du développement durable

le
0
Lanai, la sixième île la plus vaste de l'archipel d'Hawai, pourrait devenir une référence en termes de lutte contre les rejets de gaz à effet de serre.
Lanai, la sixième île la plus vaste de l'archipel d'Hawai, pourrait devenir une référence en termes de lutte contre les rejets de gaz à effet de serre.
Achetée fin juin par le PDG d'Oracle Larry Ellison moyennant la coquette somme de cinq cents millions de dollars (environ trois cent quatre-vingt-trois millions d'euros), cette île de l'archipel d'Hawaï pourrait devenir une référence verte.

Tel est en tout cas le souhait du magnat, qui entend faire de Lanai, laquelle s'étend sur trois cent soixante-quatre kilomètres carrés, soit plus de trois fois la superficie de Paris et la sixième île la plus vaste de l'archipel, un « paradis durable » investi par les voitures électriques. De fait, la chasse aux rejets de gaz à effet de serre dus aux transports va prochainement être lancée.
Aux gaz à effet de serre tout court même, M. Ellison, interviewé la semaine passée par nos confrères de la CNBC, aspirant également à accorder une large place à l'énergie solaire. « Je suis propriétaire de la compagnie des eaux et de la compagnie d'électricité », a-t-il rappelé, estimant que toutes deux doivent fonctionner en étroite collaboration pour créer une énergie durable.


Une philosophie « verte »

Et d'ajouter : « Des fermes biologiques seront construites dans toute l'île. » Le milliardaire espère que leurs denrées, irréprochables sur le plan sanitaire, seront exportées, « au Japon et partout ailleurs ».
« Nous allons soutenir les populations locales et les aider à démarrer ces entreprises. Nous aurons également des voitures électriques. (Lanai va donc en quelque sorte
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant