Lampedusa : Hollande va proposer «une politique» à l'Union Européenne

le
1
Lampedusa : Hollande va proposer «une politique» à l'Union Européenne
Lampedusa : Hollande va proposer «une politique» à l'Union Européenne

Une semaine après le naufrage tragique de Lampedusa qui a coûté la vie à plus de 300 immigrés, François Hollande a annoncé mercredi qu'il proposerait «dans les prochains jours une politique» aux partenaires européens de la France. La proposition pourrait s'articuler «autour du triptyque, prévention, solidarité, protection», explique le chef de l'Etat dans une interview dont le «Nouvel observateur» publie des extraits sur son site internet.

L'Union européenne «ne peut tolérer de voir au large de ses côtes des gens mourir dans des conditions épouvantables, pour fuir la misère ou les guerres», poursuit le président de la République qui estime que l'Europe «doit en tirer les leçons».

Déclinant les trois volets de sa proposition, Hollande précise qu'il entend par «prévention» une «meilleure coopération avec les pays d'origine et un meilleur accueil des réfugiés au plus près des zones de conflit». La «solidarité», poursuit-il, suppose «une politique euroméditerranéenne beaucoup plus active en amplifiant encore le soutien aux pays des printemps arabes». Quant à la «protection», elle signifierait «un renforcement de la surveillance des frontières, qui est le rôle de l'agence européenne Frontex, et une lutte plus efficace contre les passeurs».

Barroso : «Je n'oublierai jamais la vision de ces cercueils»

«Ce drame est un drame européen», a d'ailleurs remarqué Enrico Letta, le chef du gouvernement italien, qui s'est rendu ce mercredi à Lampedusa avec Angelino Alfano, son ministre de l'Intérieur, José Manuel Barroso, le président de la commission européenne et Cecilia Malmström, la commissaire européenne chargée des Affaires intérieures. Leur délégation a été accueillie par les huées de manifestants en colère. Après une hésitation, ces dirigeants européens se sont rendus au centre d'accueil surpeuplé des immigrés (un millier de personnes pour 250 places).

Enrico Letta, José ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mercredi 9 oct 2013 à 16:47

    Plus 10% pour MLP, MERCI Pingouin.