Lamblin, son copain rockeur, son argent et ses sex-toys

le
0
Comment l'élue Verte est tombée dans une sombre affaire de blanchiment.

Son nom risque de ternir durablement l'image des Verts parisiens. Même si le mal est le fait, Florence Lamblin, mise en examen le 12 octobre dernier dans une affaire de blanchiment, a donc décidé lundi de démissionner de ses mandats électifs. C'en est donc fini de ses activités d'adjointe au maire du XIIIe arrondissement de Paris, de son mandat de conseillère de Paris et de ses fonctions de porte-parole d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) à Paris. En parallèle, l'ancienne élue a, selon son avocat, «régularisé le paiement des impôts qu'elle devait, en versant un chèque d'un montant de 31 000 ¤». Désormais, «Florence Lamblin souhaite qu'on lui laisse la tranquillité retrouvée», indique Me Fédida.

C'est aussi parce qu'elle voulait s'assurer la tranquillité que Florence Lamblin serait tombée dans cette affaire de blanchiment liée à un vaste trafic de drogue, comme elle l'a expliqué ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant