Laïcité : les appels à une loi plus claire se multiplient

le
0
Dans une lettre adressée à Jean-Marc Ayrault, le Défenseur des droits recommandé une large consultation préalable, suite à l'affaire de la crèche Baby Loup.

«Clarifier» la loi sur la laïcité. C'est ce qu'a demandé ce vendredi le Défenseur des droits, Dominique Baudis, dans un courrier adressé au premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Le courrier a été envoyé après que Cour de cassation a annulé mardi le licenciement d'une femme voilée, employée par la crèche «Baby Loup» à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) jusqu'en 2008. Ce licenciement avait pourtant été validé en première instance, puis en appel. Un dossier qui illustre bien les «difficultés d'interprétation» des textes concernant la laïcité au travail, selon Dominique Baudis.

A l'annonce de l'arrêt de la Cour, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem avait affirmé que «le principe de laïcité» ne devait «pas s'arrêter à la porte des crèches» et que le gouvernement n'excluait pas de légiférer...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant