Lagardère vise une croissance de 5% au mieux du Résop en 2013

le
0

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Lagardère a annoncé jeudi viser une croissance de 0 à 5% de son résultat opérationnel courant (Résop) dans les médias en 2013 à taux de change constant, en se basant notamment sur l'hypothèse d'une baisse de l'ordre de 5% des recettes publicitaires de son pôle audiovisuel et presse.

Le groupe de médias a également indiqué anticiper la cession attendue de longue date de la totalité de sa participation de 7,4% dans EADS avant le 31 juillet prochain.

Lagardère, qui a renoué l'an passé avec un bénéfice net part du groupe de 89 millions d'euros après une perte en 2011, propose de maintenir son dividende à 1,30 euro par action.

Le Résop médias, baromètre de l'activité du groupe dirigé par Arnaud Lagardère, est ressorti à 358 millions d'euros contre 414 millions, notamment sous le coup de la baisse de ses recettes publicitaires évaluée à 7-8% en 2012.

"On s'attend à avoir une année 2013 extrêmement difficile aussi", a dit Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe éponyme, lors d'une conférence téléphonique.

Lagardère a également précisé que son désengagement d'EADS se déroulerait probablement majoritairement via le programme de rachat prévu de jusqu'à 15% des actions du groupe d'aérospatiale et de défense dans le cadre de la réorganisation de son capital.

Le groupe de médias précise dans la présentation de ses résultats annuels qu'il cèdera directement sur le marché le solde de ses actions dans EADS, réaffirmant au passage que les produits de la cession seront consacrés à une redistribution exceptionnelle aux actionnaires et au désendettement.

Arnaud Lagardère quittera son poste de président du conseil d'administration d'EADS à l'issue d'une assemblée générale extraordinaire prévue le 27 mars pour avaliser un changement de gouvernance dans le groupe d'aérospatiale et de défense.

Concernant l'autre grande cession dans les tuyaux, l'introduction en Bourse des 20% de Lagardère dans Canal+ France dont Vivendi détient le solde, le groupe a réaffirmé se trouver dans une situation de "blocage".

Lagardère a annoncé à la mi-février avoir assigné Vivendi à comparaître devant le tribunal de commerce de Paris le 21 mars, lui demandant de restituer 1,6 milliard d'euros de trésorerie à Canal+ France.

L'action Lagardère a clôturé en baisse de 0,6% jeudi à 27,48 euros avant la publication de ces chiffres, donnant une capitalisation de 3,6 milliards. Elle a pris 8,7% depuis le début de l'année après avoir gagné 24% l'an passé.

Edité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant