Lagardère veut céder 10 magazines, 350 postes concernés

le
0
LAGARDÈRE RÉORGANISE SON PÔLE MAGAZINES
LAGARDÈRE RÉORGANISE SON PÔLE MAGAZINES

PARIS (Reuters) - La branche médias du groupe Lagardère a annoncé jeudi son intention de vendre 10 des 39 titres de sa presse magazine dans le cadre d'une réorganisation qui concernera 350 postes au maximum.

Lagardère Active souhaite notamment vendre 'Be', 'Psychologies Magazine' et l'édition papier de 'Première', indique-t-il dans un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion du comité d'entreprise, en expliquant qu'il veut se recentrer sur "ses marques les plus puissantes".

"Dans le cas théorique où aucun titre ne serait cédé, le maximum de postes permanents concernés (rédactions, fonctions support dédiées au titre et fonctions support transverses) serait de 240 pour le recentrage d'une part, de 110 pour la réorganisation d'autre part", précise Lagardère Active.

Se disant soucieux "qu'aucun salarié ne reste sans solution", il ajoute qu'il mettra l'accent sur "le reclassement des salariés qui ne seraient pas transférés avec les titres".

Confronté comme tout le secteur à une baisse des revenus de la presse 'papier' concurrencée par internet, Lagardère Active veut concentrer ses moyens dans la presse magazine autour de ses vaisseaux-amiraux comme 'Elle', le 'Journal du Dimanche', 'Paris Match', 'France Dimanche', 'Public' ou encore 'Parents'.

"Nous ne sommes plus capables de poursuivre tous les projets en même temps. En saupoudrant nos efforts sur un trop grand nombre de titres, nous nous affaiblissons", écrit Denis Olivennes, le président du directoire de Lagardère Active, dans une lettre à l'ensemble des salariés de la société, dont Reuters a obtenu une copie.

"Il nous faut concentrer nos moyens d'investissement, de technologie, de marketing, de commercialisation. Bref, faire des choix, aussi difficile cela soit."

Dans le quotidien Le Monde, Denis Olivennes renchérit : "Ne nous voilons pas la face : (...) la presse est au bord de l'infarctus et doit mettre en oeuvre des thérapies de choc."

Les autres titres que Lagardère Active veut céder sont : 'Auto Moto', 'Campagne Décoration', 'Le Journal de la Maison', 'Maison & Travaux', 'Mon Jardin Ma Maison', 'Union' et l'édition papier de 'Pariscope'.

Les salariés de Lagardère Active étaient appelés à une assemblée générale à 16h00 au siège de la société en banlieue parisienne.

Benjamin Mallet et Gwénaelle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant