Lagardère: Nomura reste neutre malgré la chute.

le
0

(CercleFinance.com) - Nomura réagit ce matin aux dernières annonces du groupe Lagardère, à savoir le départ inopiné de son directeur financier, annoncé hier en séance, et ses résultats annuels, après clôture. Les analystes titrent leur note de recherche sur 'un changement inhabituel à la tête de l'entreprise', et n'ajustent que marginalement leurs estimations bénéficiaires. Le conseil sur la valeur reste neutre, même si l'objectif de cours est “modestement” revu à la hausse, de 28 à 29 euros.

Lanterne rouge, et de loin, d'un indice SBF 120 stable, l'action Lagardère dévisse ce matin de 9,2% à 23,8 euros.

La note de recherche de Nomura revient d'abord sur le départ, annoncé hier dans l'après-midi, du directeur financier de Lagardère, Dominique D'Hinnin, qui 'n'a pas été renouvelé à la fonction de co-gérant, (et) envisage une autre orientation en dehors du groupe', indique Lagardère de manière aussi diplomatique qu'elliptique. Il sera remplacé, 'dans les semaines à venir' de manière effective, par Bruno Balaire. Parallèlement, Florence Lonis devient directrice des relations investisseurs.

Ces nominations interpellent Nomura, qui rappelle que M. D'Hinnin 'a travaillé au sein du groupe pendant 26 ans.' 'Durant la conférence téléphonique, le patron opérationnel du groupe (Arnaud Lagardère, ndlr) a indiqué que le directeur financier souhaitait continuer sa sa carrière à l'extérieur du groupe', rapporte Nomura, ce qui semble peu différer de la formulation du communiqué de presse. De plus, ajoute Nomura, 'seules de rares questions-réponses ont émaillé la conférence téléphonique, de sorte que cette explication n'a pas été vraiment approfondie'.

Quid des comptes ? Nomura, qui tablait sur un 'résop des activités opérationnelles' (formulation propre au groupe) de 409 millions d'euros en 2015, ne peut que constater que le chiffre effectivement publié par Lagardère est de 399 millions. En données ajustées, calcule Nomura, l'agrégat a augmenté de 8,8%, contre une prévision maison de + 7%. Mais la note souligne le poids des éléments non récurrents dans ce chiffre.

Quid des perspectives ? Nomura déduit des prévisions du groupe qu'il table en 2016, en visant une croissance du 'résop groupe' légèrement supérieure à 10%, 'à change constants et hors effet de la cession éventuelle d'activités de distribution', sur un chiffre de l'ordre de 420 millions d'euros, soit 415 millions hors changes. Rien à dire de ce côté, les spécialistes visant pour leur pat 416 millions.

Nomura a relevé marginalement ses estimations de bénéfice par action en raison de la réduction des participations minoritaires. L'objectif de cours est également relevé en raison d'une amélioration des marges anticipée des divisions Active et Sports, partiellement compensée par une baisse dans l'édition. La note a cependant abaissé sa projection de dividende 2016 de 1,37 à 1,30 euro, comme en 2015.

Mais il ne voit pas de raison de se montrer plus positif sur le titre. Selon le bureau d'études, Arnaud Lagardère a laissé entendre que la stratégie du groupe ne changerait pas, même si Lagardère pourrait se montrer 'un peu plus agressif en matière d'acquisitions du côté du Travel retail, mais pas dans la branche Sports & entertainment.'


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant