Lagardère gardera la marque Elle

le
0
INTERVIEW - Alors que le groupe médias est en passe de céder ses magazines internationaux à Hearst, Arnaud Lagardère dévoile ses nouvelles priorités. À la Bourse de Paris ce jeudi matin, l'action est en tête des hausses.

Un an après le raid de l'investisseur Guy Wyser-Pratte, le groupe Lagardère est engagé dans un mouvement de recomposition de ses actifs. Il négocie la vente de ses magazines internationaux à l'américain Hearst et a entrepris de céder ses participations minoritaires dans Le Monde, Canal + France et Amaury. Le groupe pourrait tirer plus de 2 milliards d'euros de ces cessions. Il va les réinvestir en partie dans les branches services, édition et sport.

LE FIGARO. -Vous êtes en négociation exclusive avec Hearst pour la vente de vos magazines à l'étranger. Pourquoi vendre, alors que la presse internationale était stratégique ?

Arnaud LAGARDÈRE. - Pour comprendre cette décision, il faut tout d'abord intégrer le fait que Lagardère est un groupe patrimonial contrôlé avec une vision de long terme. S'agissant de la presse internationale, je suis parti d'un constat. Le secteur de la presse magazine a entre autres une diffusion qui décroît dans chaque pays, de 2 à 3 %

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant