Lagardère dans le rouge en 2011, voit un Résop 2012 stable

le
0
LAGARDÈRE AFFICHE UNE LOURDE PERTE EN 2011
LAGARDÈRE AFFICHE UNE LOURDE PERTE EN 2011

PARIS (Reuters) - Lagardère a annoncé jeudi prévoir une stabilité de son résultat opérationnel en 2012, après avoir enregistré une lourde perte nette l'an dernier liée à près de 900 millions d'euros de dépréciations.

Le groupe de médias a traversé une année 2011 chahutée, marquée par le recul de ses revenus dans l'édition et les difficultés de son pôle dédié au sport, responsable pour près des deux tiers du total des dépréciations.

"La dégradation est derrière nous", a déclaré à des journalistes le directeur financier Dominique d'Hinnin à propos d'Unlimited, en précisant que le redressement de la plus petite des divisions du groupe était l'une des priorités en 2012.

"Nous avons une nouvelle équipe de direction. Nous allons réinvestir dans des équipes commerciales, nous allons relancer la machine", a-t-il ajouté.

Sur l'ensemble de 2011, le groupe a vu son Résop (résultat opérationnel) médias reculer de 11,1% à 414 millions d'euros, dans le bas de la prévision communiquée par le groupe qui tablait sur un recul compris entre 5% et 12%.

Son résultat net part du groupe a basculé dans le rouge à 707 millions d'euros, à comparer à un bénéfice de 163 millions d'euros lors de l'exercice précédent.

Cette lourde perte s'explique pour partie par 895 millions d'euros de dépréciations, dont 550 millions pour la branche Unlimited et 310 millions portant sur sa participation de 20% dans Canal+ France.

Lagardère table sur une stabilité de son Résop médias en 2012 en faisant l'hypothèse de recettes publicitaires stables dans sa division Active dédiée aux médias.

Le groupe prévoit de verser un dividende stable de 1,30 euro par action au titre de 2011.

Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant