Lagardère confirme son objectif 2014, C.A. en baisse

le
0

* C.A. à 7,17 mds en 2014, en recul de 1,8% à données comparables * Confirme son objectif de Résop média pour 2014 * Hausse du Résop attendue dans le milieu de la fourchette (0-5%) * Confirme regarder le dossier World Duty Free (Actualisé avec conférence téléphonique) par Gwénaëlle Barzic PARIS, 10 février (Reuters) - Lagardère LAGA.PA a confirmé mardi son objectif de croissance de résultat pour 2014 malgré une baisse de 1,8% de son chiffre d'affaires sur l'exercice, le dynamisme du 'travel retail' n'ayant pas permis de compenser le recul de l'édition et des ressources publicitaires. Le groupe présent dans les médias, l'édition, la distribution et le sport a engagé une refonte de son portefeuille pour se concentrer sur les activités à forte croissance, qui l'a amené à se défaire ces derniers mois de plusieurs magazines ou encore d'actifs de distribution de presse en Suisse. ID:nL5N0MU27Z et ID:nL6N0T00L4 "Cette revue n'est pas encore terminée. Nous avons encore un mélange contrasté d'activités. Nous espérons toucher au but en 2015", a expliqué le directeur financier de Lagardère, Dominique d'Hinnin, lors d'une conférence analystes. Le groupe veut principalement se défaire de son activité de logistique et de distribution de presse LS Distribution qu'il espérait à l'origine pouvoir céder en bloc. Faute d'offre satisfaisante, le groupe est engagé à présent dans des négociations pays par pays. "Nous n'avons pas l'intention de brader ces actifs", a cependant souligné Dominique d'Hinnin, rappelant que les activités concernées sont très rentables à défaut d'être en croissance. Lagardère compte via ce recentrage investir dans des activités à forte croissance comme la distribution dans les lieux de transport ('travel retail') dont le chiffre d'affaires a progressé de 5,3% à données comparables en 2014. Le groupe a d'ailleurs confirmé regarder le dossier World Duty Free WDF.MI , spécialiste italien du 'travel retail', confirmant des informations de Reuters selon lesquelles Lagardère est entré dans la course pour acquérir une participation majoritaire. ID:nL5N0VK1VK Le fait que la société soit cotée et sa valorisation élevée constituent cependant des difficultés, a souligné Dominique d'Hinnin. PAS D'EFFET AMAZON SUR LE LIVRE La bonne forme du 'travel retail', tiré par la hausse du trafic mondial dans les aéroports, n'a pas permis de compenser les faiblesses des autres activités du groupe l'an dernier. La trêve conclue avec le géant de la distribution Amazon AMZN.O n'a ainsi pas eu d'effet dopant sur les ventes de livres pour la période stratégique des fêtes de fin d'année. Au quatrième trimestre, l'activité a chuté de 8,4% aux Etats-Unis sous le coup de la baisse des ventes de "ebooks", l'accord conclu avec le groupe américain n'étant intervenu qu'en fin d'année. ID:nL6N0T35U6 "Nous avons observé un impact sur les ventes physiques, mais dans les dernières semaines de décembre et il n'a pas été aussi important que ce que j'anticipais", a expliqué Arnaud Nourry, le dirigeant du pôle édition, lors de la conférence téléphonique. Lagardère a par ailleurs continué de souffrir d'un contexte publicitaire morose en France qui a pesé sur les revenus de ses magazines (-6,4% en 2014). Au global, le chiffre d'affaires du groupe dirigé par Arnaud Lagardère est ressorti à 7,17 milliards d'euros, en baisse de 1,8% à données comparables. Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 7,22 milliards d'euros, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S basé sur les estimations de 15 analystes. "Les performances du groupe permettent de confirmer l'objectif de Résop Média pour l'année 2014 tel que communiqué en mars dernier", indique le groupe dans un communiqué. Il précise que la croissance du résultat opérationnel de ses activités médias devrait se situer dans le milieu de la fourchette anticipée, à savoir entre 0% et 5%. A 12h10, le titre avance de 1,11% à 24,13 euros. Le groupe communiquera une prévision de résultat pour 2015 lors de la publication de ses résultats annuels complets le 11 mars. Il a d'ores et déjà prévenu qu'il ne voyait pas d'embellie en 2015 en matière de ressources publicitaires, attendues en baisse de 4% à 5% après un recul de 4,2% en 2014. * Le communiqué : http://bit.ly/1KHRSJ5 (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant