Lagardère confirme son objectif 2013

le
0
LAGARDÈRE AFFICHE UN CA TRIMESTRIEL EN BAISSE
LAGARDÈRE AFFICHE UN CA TRIMESTRIEL EN BAISSE

PARIS (Reuters) - Lagardère a confirmé mardi son objectif de résultat financier pour 2013 en dépit d'une baisse du chiffre d'affaires au troisième trimestre, sous le coup notamment par les difficultés persistantes de la presse magazine.

Le groupe de médias continue de prévoir une croissance de son résultat opérationnel courant (Résop) dans les médias comprise entre 0% et 5% sur la base d'une hypothèse de baisse des recettes publicitaires de l'ordre de 7% dans sa branche médias (Lagardère Active).

Au troisième trimestre, les revenus de Lagardère Active ont reculé de 1,7%, pénalisés par la presse magazine qui souffre du recul conjugué des recettes publicitaires (-11,2%) et de la diffusion (-5,2%).

Le conglomérat, qui a annoncé mi-octobre une réorganisation de sa branche médias prévoyant la cession d'une dizaine de titres, précise toutefois enregistrer un ralentissement de la baisse de la publicité et des ventes de ses publications à l'image de l'ensemble du secteur.

Les performances moroses de la presse ont été en partie compensées par le dynamisme des radios du groupe, Europe 1 en tête, qui affichent une hausse de 8,4% de leurs revenus et par l'activité de production pour la télévision, permettant à l'ensemble de la division Active d'afficher un chiffre d'affaires quasiment stable (-0,4%) sur les neuf premiers mois.

Au global, le groupe a vu son activité reculer de 2,9% à données comparables pour ressortir à 1,9 milliard d'euros alors que le pôle édition a également souffert de bases de comparaison défavorables, le troisième trimestre 2012 ayant été porté par la sortie du roman de J.K Rowling, l'auteur d'Harry Potter.

ACCÉLÉRATION DE LA SIMPLIFICATION DU PÉRIMÈTRE

Dans un communiqué, Lagardère dit tabler sur une nette réduction de son endettement net d'ici la fin de l'année à la faveur de la cession à Vivendi de ses 20% dans Canal+ France pour 1,02 milliard d'euros.

Le groupe dirigé par Arnaud Lagardère a accéléré ces derniers mois sa stratégie de cessions de ses participations minoritaires en vue de se recentrer sur les médias avec en particulier la vente de sa participation dans EADS pour un montant total de 2,283 milliards d'euros en avril dernier.

Lors d'une conférence téléphonique prévue en milieu de matinée, les analystes tenteront d'obtenir d'éventuelles précisions sur les intentions de Lagardère concernant l'utilisation du produit de la cession de Canal+ France.

L'action Lagardère a clôturé lundi en hausse de 0,21% à 26,73 euros, donnant une capitalisation boursière de 3,5 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, elle affiche un gain de 53% à comparer avec la hausse de 30% de l'indice sectoriel des médias.

Gwénaëlle Barzic, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant