Lagardère abaisse sa prévision de recettes publicitaires

le
0
Lagardère abaisse sa prévision de recettes publicitaires
Lagardère abaisse sa prévision de recettes publicitaires

PARIS (Reuters) - Lagardère a annoncé mardi s'attendre désormais à une baisse des recettes publicitaires de sa branche Lagardère Active cette année, prévues stables jusqu'à présent.

Le groupe maintient son objectif d'une stabilité du résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) de la division, mais cette prévision repose désormais sur l'hypothèse d'une baisse de 3% à 5% des recettes publicitaires par rapport à 2011, explique-t-il dans un communiqué publié à l'occasion d'une réunion d'investisseurs.

Lagardère Active regroupe les activités du groupe dans la presse écrite, la radio et la télévision, soit près de 150 marques au total.

Il y a un mois, après l'annonce d'une baisse de 7,3% des recettes publicitaires du pôle médias au premier trimestre, le directeur financier, Dominique d'Hinnin, avait expliqué que la tendance au deuxième trimestre s'annonçait similaire à celle du premier.

A la Bourse de Paris, l'action Lagardère cédait 1,32% à 19,0550 euros à 9h56 alors que l'indice SBF 120 gagnait 0,28%.

UBS, à l'achat sur la valeur, estime dans une note que la détérioration du marché publicitaire n'est pas surprenante et juge rassurante l'absence de révision de la prévision de Résop média.

"Elle montre qu'elle était prudente jusqu'à présent et/ou que d'autres parties du portefeuille enregistrent des performances solides", ajoute l'intermédiaire, qui évalue à 4% environ l'impact théorique de la baisse des prévisions de recettes sur l'Ebita du groupe.

Lagardère a parallèlement annoncé de nouveaux objectifs pour son activité "Travel Retail", qui représente deux milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, généré entre autres par les boutiques "duty free" du groupe.

Cette division vise désormais une croissance moyenne du chiffre d'affaires de 10% par an sur la période 2011-2016 et une augmentation de 0,5 à un point d'ici 2016 de sa marge d'Ebitda, "grâce à une évolution favorable du mix-produit, des acquisitions relutives et une meilleure couverture des coûts fixes".

Lagardère vise le deuxième rang mondial du marché du "travel retail" à l'horizon 2016.

Marc Angrand, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant