Lagarde pour une taxe sur les transactions de change

le
0
La ministre de l'Économie défend, dans une interview à La Tribune , ce projet aux côtés de l'Allemagne.

Impensable avant la crise, la ministre de l'Économie a défendu le principe de la Taxe Tobin devant les grands argentiers du monde, à Davos. La France, présidente du G20, veut proposer une taxe internationale sur les transactions de change afin de financer l'aide au développement révèle Christine Lagarde dans une interview à La Tribune .

Ainsi, Paris et Berlin vont pousser la piste d'une taxe sur les échanges de devises, «c'est ce qu'il y a de plus identifiable et de plus tractable», estime la ministre. «Nous proposons d'abord de travailler sur les marchés physiques des matières premières, poursuit-elle, en améliorant les infrastructures». Et même si «nombre de pays sont encore très rétifs», le ministre se réjouit de l'accueil réservé à la proposition lors des discussions au forum économique de Davos : «j'ai été très surprise de l'accueil favorable réservé à ce sujet, qui est un point clé pour le développement», a-t-elle confié.

Marché des devis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant