Lagarde : «Je ne crois pas à l'éclatement de la zone euro»

le
0
INTERVIEW - La directrice générale du Fonds monétaire international pousse les gouvernements de la zone euro à agir dans la foulée des décisions prises par la Banque centrale européenne.

À quelques jours de l'assemblée générale du FMI et de la Banque mondiale à Tokyo, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, lance un nouvel appel aux Européens pour mettre en œuvre les mécanismes de résolution de la crise en zone euro.

LE FIGARO. - On accuse le FMI d'imposer l'austérité en Europe et d'aggraver la crise. Que répondez vous à cela?

Christine LAGARDE. - Notre objectif n'est pas de faire de l'austérité pour de l'austérité. C'est de remettre les pays sur pied de manière durable pour les rendre autonomes, c'est à dire capables de se financer eux-mêmes sur les marchés. Croissance et austérité ne sont pas incompatibles. Il y a des mesures qui doivent être prises pour privilégier les conditions de la croissance. Ce sont des réformes de structures pour aider les entreprises tout comme les ménages. Le point le plus délicat est qu'il faut préserver les dépenses publiques les plus porteuses de croissance. Ces dépenses réduites doivent au

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant