Lagarde entre incrédulité et colère

le
5
Si elle n'en laisse rien paraître publiquement, la directrice du FMI est perturbée par sa convocation devant la Cour de justice de la République.

C'était il y a quinze jours, à la sortie pluvieuse d'une église à Marseille où Christine Lagarde assistait à un baptême. La présidente du FMI semble profiter d'une journée paisible. Elle ne se départit pas de son légendaire sourire, entourée des siens - Marseille est sa ville d'adoption, celle de son compagnon. Elle prend des nouvelles des uns, a une petite attention pour les autres.

Presque un week-end comme les autres... Pourtant, Christine Lagarde sait que quelques jours plus tard, elle sera entendue devant la Cour de justice de la République (CJR) sur la décision de l'État de recourir à un tribunal arbitral pour solder le litige avec Bernard Tapie après la vente d'Adidas. Plusieurs semaines auparavant, interrogée par la presse sur cette audition, l'ancienne ministre de l'Économie s'en était sortie par l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cedricdz le lundi 3 juin 2013 à 16:12

    Bon à savoir..

  • TL70190 le dimanche 2 juin 2013 à 15:01

    il n'y a jamais eu de justice rendu lorsque ça concerne ces gens , bientôt il etoufferont l'affaire comme pour les autres ...

  • Franck-T le dimanche 2 juin 2013 à 11:03

    de toutes façon il faut un coupable mais j'espere que ce sera plus haut car bien que je soit de gauche je doute que Lagarde est prise cette decision

  • heimdal le vendredi 31 mai 2013 à 10:05

    Le figaro nous dépeint les états d'âme de Lagarde pour ensuite critiquer ceux qui l'attaque !On doit faire confiance à la justice ,point barre .

  • mlaure13 le jeudi 23 mai 2013 à 10:50

    What and sea !...