Lagarde-Baroin, un duo qui va devoir trouver le bon ton

le
0
Confirmés tous deux à Bercy, ils devront mener l'une des dernières réformes du quinquennat : la fin du bouclier fiscal

Entre Christine Lagarde et François Baroin, beaucoup, ces dernières semaines, essayaient de jouer le thème du «un fauteuil pour deux». Certains imaginaient que Bercy, jusqu'à présent divisé entre un pôle économique et un pôle budgétaire, serait refusionné en une seule entité, obligeant l'un des deux à céder sa place à l'autre. Finalement, il n'en a rien été. Christine Lagarde reste ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie et François Baroin conserve le poste de ministre du Budget et des Comptes publics. Ce dernier - que l'on dépeignait comme premier-ministrable jusqu'à ces derniers jours - hérite au passage d'un joli lot de consolation en étant nommé porte-parole du gouvernement.

La cohabitation entre les deux ministres va donc se prolonger jusqu'à la fin du quinquennat. Pour le meilleur ou pour le pire. Car l'un et l'autre, qui n'ont guère montré jusqu'alors de grande complicité, vont devoir faire front commun sur l'un de leur domaine de comp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant