Lagarde attend le choix des USA et du Japon

le
0
La candidate française à la direction générale du Fonds monétaire international a déjà engrangé l'appui de pays émergents, comme l'Indonésie et l'Egypte. Elle escompte maintenant le soutien décisif des Etats-Unis et du Japon.

Après l'annonce surprise samedi de la candidature de l'israélien Stanley Fisher à la direction du Fonds monétaire international (FMI), la ministre française de l'Économie et des Finances, Christine Lagarde, semble conforter son avance dans la course à la direction de l'institution. Au terme d'une tournée mondiale dans les pays émergents pour les rassurer sur leur place future au sein de l'institution, la candidate française a reçu de nouveaux soutiens. Vendredi dernier, le ministre congolais des Finances Matata Mapon avait annoncé à Lisbonne l'appui de l'Afrique à Christine Lagarde. Dimanche, l'Egypte et les Emirats arabes unis (EAU) sont venus grossir les rangs, en annonçant à leur tour leur préférence pour la française. Un appui important, l'Egypte comptant un représentant parmi les 24 membres du Conseil d'administration du Fonds.

Le même jour, l'Indonésie s'est elle-aussi laissée convaincre. «Personnellement je soutiens la France», a affirmé le ministre des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant