Laffitte Pierre bientôt à capital variable Un enjeu majeur

le
0

Jeudi 10 décembre, les associés Laffitte Pierre  réunis en  AGE voteront sur  l'adoption de la variabilité du capital de leur SCPI afin d’adapter sa croissance à la demande des réseaux de collecte et  organiser la liquidité des parts dans la durée. Un enjeu majeur que Nami AEW Europe souhaite traiter à un moment favorable du cycle immobilier.

Les modalités de ce nouveau statut prévoit que le capital social (plafond de 400 m€, capital social effectif actuel 296m€) ne pourra devenir inférieur, par suite des retraits, au plus élevé des trois seuils suivants : 10 % du capital social maximum statutaire, 90 % du capital social effectif arrêté au 31 décembre de l'année précédente et  760 000 €  montant qui correspond au capital minimum d’une SCPI.

Deuxième point, les associés ont le droit de céder partiellement ou en totalité leurs parts conformément à la clause de variabilité du capital. C'est pourquoi Nami AEW Europe souhaite créer et doter un fonds de remboursement afin d'améliorer la liquidité de la SCPI en cas de rachats importants.   Les liquidités affectées au fonds de remboursement proviennent du produit de cession des actifs du patrimoine ou d'une partie des bénéfices. Elles seront destinées exclusivement au remboursement des parts. Par ailleurs, en cas de blocage du marché secondaire, l’AGE pourra, après information de l’AMF  suspendre les effets de la variabilité du capital. Enfin si la société de gestion constate que les demandes de retrait inscrites depuis plus de douze mois sur le registre représentent au moins 10 % des parts émises par la SCPI, elle doit en informer l’AMF. Et dans les deux mois une AGE devra alors être convoquée en vue de proposer « la cession partielle ou totale du patrimoine et toute autre mesure appropriée ».  Pour l'heure le prix précis de souscription n'a pas été divulgué. Juste sait-on que le prix de la part s'élève à 230€, elle sera « majorée d’une prime d’émission, destinée à préserver, par son évolution, l’égalité entre anciens et nouveaux associés ».

L'activité de Laffitte Pierre au 3ème trimestre est en ligne avec les prévisions initiales ce qui a permis de verser au titre du 3ème trimestre  5,50 €. Pour autant Nami AEW Europe prend les devants. En effet, l'évolution des charges immobilières liées au coût des travaux et  l’évolution de la fiscalité locale risquent de peser dans l'avenir encore davantage sur le revenu. En conséquence, la SCPI va accélérer sa politique d’arbitrage. 2 biens (4 parkings à Paris 35k€, 314m2 de bureaux et parkings aux Ulis 350k€) ont été cédés au 3ème trimestre sachant que « plusieurs opérations engagées devraient aboutir début 2016 ». En parallèle une partie des 49,8m€ recueillis lors de la dernière augmentation de capital a d'ores et déjà été investie ou engagée « dans le respect de la politique traditionnelle d’investissement » : des bureaux récents et loués (4331m2, 11,2m€, Villeneuve d'Asq) qui augmentent « la présence de la SCPI sur la métropole Lilloise »


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant