LafargeHolcim - Résultats du T3 inférieurs aux attentes

le
0
 (Actualisé avec commentaires du directeur général, détails) 
    ZURICH, 25 novembre (Reuters) - LafargeHolcim  LHN.VX  a 
annoncé mercredi une baisse plus marquée que prévu de son 
résultat opérationnel du troisième trimestre, le géant 
franco-suisse du ciment, du béton et des granulats ayant pâti 
des coûts de restruction liés à sa fusion et d'un ralentissement 
de ses activités en Chine et au Brésil. 
    L'excédent brut d'exploitation (EBE) a reculé de 16,1%, à 
1,64 milliard de francs suisses (1,51 milliard d'euros) sur la 
période alors que les analystes interrogés par Reuters avaient 
anticipé en moyenne 1,75 milliard. 
    Le chiffre d'affaires s'est replié de 8,7%, à 7,83 milliards 
de francs suisses, contre un consensus de 7,92 milliards. 
    LafargeHolcim précise dans un communiqué avoir l'intention 
de verser un dividende de 1,50 franc par action au titre de 
2015, contre une précédente proposition de 1,30 franc. 
    Le 10 juillet, Lafarge et Holcim ont annoncé la finalisation 
de leur fusion, 15 mois après son annonce en avril 2014. 
 ID:nL8N0ZQ3WR  
    Le but de ce rapprochement était notamment d'arriver à une 
diminution des coûts et à faire face à une demande plus faible 
dans la foulée de la crise financière de 2007-2009. 
    Mais un ralentissement économique en Chine et au Brésil   
ainsi que la vigueur du franc suisse ont continué à peser sur 
les résultats du groupe, qui peut toutefois se prévaloir d'une 
reprise de ses activités aux Etats-Unis. 
    "Les neuf premiers mois de l'année, et en particulier le 
troisième trimestre, ont été impactés par un contexte économique 
difficile sur certains de nos grands marchés et par des 
fluctuations des taux de change extrêmement négatives", déclare 
Eric Olsen, directeur général de LafargeHolcim, cité dans le 
communiqué. 
    "Par ailleurs, la finalisation de la fusion a induit des 
coûts non récurrents et des changements organisationnels, dont 
nous verrons les premiers bénéfices l'année prochaine." 
     
    OBJECTIF D'UNE EBE SUPÉRIEUR À HUIT MDS DE FRANCS EN 2018 
    Les coûts de fusion et de restructuration ainsi que ceux 
associés à d'autres éléments exceptionnels ont totalisé 699 
millions de francs suisses sur les neuf premiers mois de 
l'année. 
    Pour la fin de 2015, le groupe confirme anticiper 100 
millions de francs suisses de synergies ainsi qu'une dette nette 
inférieure de 17,5 milliards de francs. 
    Pour la période 2016-2018, qui fera l'objet d'une 
présentation lors d'une journée investisseurs programmée le 1er 
décembre, LafargeHolcim entend dégager une flux de trésorie de 
10 milliards de francs suisses "minimum", "pour atteindre en 
2018 au moins six francs suisses par action sur une base 
annualisée". 
    Le groupe entend également atteindre un excédent brut 
d'exploitation de plus de huit milliards de francs en 2018, tout 
en faisant progresser d'au moins 300 points de base le retour 
sur capitaux investis en 2018 "comparé au niveau de 2015, grâce 
à des améliorations opérationnelles". 
    Sur la période 2016-2018, LafargeHolcim veut également 
"augmenter progressivement le dividende et atteindre un taux de 
distribution de 50% sur le cycle". 
    "Ce plan ne repose pas sur une reprise du marché et est basé 
sur une hypothèse de croissance de 2% seulement. Si la reprise 
des marchés mondiaux était plus rapide et solide, le groupe 
bénéficierait d'un effet de levier opérationnel plus important 
grâce à son portefeuille équilibré et géographiquement 
diversifié", souligne LafargeHolcim. 
    Ce dernier ajoute prévoir la cession de 3,5 milliards de 
francs suisses d'actifs en 2016. 
 
 (John Miller, Benoit Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant