Lafargeholcim : les objectifs rassurent

le
1
Eric Olsen, le dirigeant de LafargeHolcim lors d'une réunion de présentation du nouveau groupe à Zurich. (© Lafargeholcim)
Eric Olsen, le dirigeant de LafargeHolcim lors d'une réunion de présentation du nouveau groupe à Zurich. (© Lafargeholcim)

Pour un chiffre d’affaires au troisième trimestre en repli de 8,7% de 7,8 milliards de francs suisses, l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) du cimentier issu du rapprochement entre le suisse Holcim et le français Lafarge recule de 16,1% à 1,6 milliard. Si la finalisation de la fusion a induit sans surprise des coûts non récurrents et des changements organisationnels, le groupe a souffert d’un effet devises négatif et des mauvaises performances sur l’ensemble de ses marchés.

Les principales déceptions sont venues d’Europe, ainsi que des zones Moyen-Orient Afrique et Asie Pacifique. Seule l’Amérique du Nord a enregistré au troisième trimestre une croissance de son chiffre d’affaires (+1,2%) et de son Ebitda (+3,6%), mais dans les deux cas, la hausse ralentit par rapport au premier semestre.

Objectifs 206-2018

La dette nette devrait s’élever cette année à 15,5 milliards de francs suisses (hors impact lié au retrait de la cote de Lafarge S.A. et à l’ajustement de valeur des obligations Lafarge S.A.), ce qui un peu supérieur au chiffre donné en juillet (15 milliards). Mais les objectifs de synergie 2015 sont confirmés, avec 100 millions de francs suisses attendus en fin d’année.

Il n’y a donc rien de très enthousiasmant, d’autant que les perspectives à court terme demeurent mitigées, en raison de l’évolution de l’économie globale.

Pour stopper la chute du titre (-20%

Lire la suite sur le revenu.com


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serge537 le mercredi 25 nov 2015 à 14:39

    lafarge a bien fait faillite ?????