Lafarge : un premier semestre fébrile

le
0
Son PDG, Bruno Lafont, a revu à la baisse ses prévisions de croissance de la demande de ciment dans le monte, fixant une fourchette de croissance entre 0 et 3%.

Lafarge ne donne jamais d'objectifs concernant la progression de son chiffre d'affaires annuels. Le leader mondial des matériaux de construction indique seulement sa prévision concernant la demande mondiale de ciment pour l'exercice. En février, son PDG, Bruno Lafont, avait déclaré s'attendre à une croissance de la demande de ce matériau comprise entre 1% et 4%. Lors de la présentation des résultats du premier semestre aujourd'hui, il l'a revue à la baisse, fixant une fourchette de croissance entre 0 et 3%.

«La demande n'est pas structurellement en recul, explique au Figaro Bruno Lafont. Simplement cela intègre des événements intervenus au premier semestre où les mauvaises conditions météo, notamment en Amérique du Nord, ont pesé sur la demande en ciment.» Avec des conséquences qui se li...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant