Lafarge suspendu au vote des actionnaires d'Holcim

le
0
Un site Holcim en Serbie. (© Branislav Jesic / Holcim)
Un site Holcim en Serbie. (© Branislav Jesic / Holcim)

Le mariage qui doit donner naissance à un nouveau leader mondial du ciment est décidément bien laborieux. Proches de la rupture fin mars, Lafarge et Holcim se sont finalement accordés sur une révision des parités de fusion et une évolution de la gouvernance. Mais un nouvel obstacle se profile: le vote des actionnaires du groupe suisse. Ces derniers devront approuver à la majorité des deux tiers l'augmentation de capital destinée à financer l'opération, lors de l'assemblée générale du 8 mai.  

Bloc "A lire aussi"

L'homme d'affaires Thomas Schmidheiny (issu de la famille fondatrice du suisse), qui détient 20% d'Holcim, soutient l'opération qu'il a initiée, avec Albert Frère, le principal actionnaire de Lafarge.

Mais des voix discordantes se font entendre. Le milliardaire russe Filaret Galtchev - deuxième actionnaire d'Holcim avec 10,8% du capital via son holding Eurocement - s'oppose au projet, souhaitant une nouvelle évolution des parités de fusion. Celles-ci prévoient que les actionnaires de Lafarge recevront 0,9 action Holcim pour chacun de leurs titres. Dans le projet initial présenté en avril 2014, la parité était de 1 action Lafarge pour 1 action Holcim.

Le président d'Holcim, Wolfgang Reitzle, s'est déclaré prêt à accorder à Filaret Galtchev un siège au conseil

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant