Lafarge/Holcim-La France veut préserver l'ancrage français-sce

le
0

PARIS, 16 mars (Reuters) - La France sera vigilante dans le dossier de la fusion entre Lafarge LAFP.PA et Holcim HOLN.VX et souhaite que le projet préserve un ancrage en France, dont des centres de décision, a déclaré lundi une source gouvernementale française. Le cimentier français s'est dit prêt à discuter avec son concurrent suisse d'un changement de leur parité de fusion, le suisse Holcim voulant le réviser en sa faveur, mais a prévenu qu'il n'accepterait aucune autre modification du projet initial. ID:nL6N0WI0XL "Le gouvernement est vigilant sur le dossier et est attentif à ce que l'opération préserve un ancrage en France et à la préservation de centres de décision en France", a déclaré la source, en soulignant que "l'opération est celle d'une fusion entre égaux". Le mariage annoncé en avril 2014 a été conçu comme une fusion entre égaux même si, selon les termes du projet, l'offre publique d'échange doit donner à Holcim une majorité du capital du groupe issu du rapprochement. Un des dix principaux actionnaires d'Holcim a déclaré lundi à Reuters que la fusion pourrait échouer si les termes de l'accord n'étaient pas renégociés en faveur du groupe suisse. Cet actionnaire a aussi indiqué qu'Holcim remettait en question le choix de Bruno Lafont, actuel PDG de Lafarge, pour le poste de directeur général de l'entité combinée et voulait une plus grande représentation au sein du futur conseil d'administration. (Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant