Lafarge et Holcim discutent d'un nouveau rôle pour Lafont-sces

le
0

PARIS/ZURICH, 18 mars (Reuters) - Lafarge LAFP.PA et Holcim HOLN.VX discutent désormais de tous les sujets pour tenter de sauver leur projet de fusion, y compris de la possibilité que Bruno Lafont, PDG du cimentier français, joue un autre rôle au sein du futur LafargeHolcim, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier. Dans le projet initial annoncé le 7 avril 2014, Bruno Lafont devait devenir directeur général du nouveau groupe issu de la fusion, tandis que la présidence allait au président d'Holcim, Wolfgang Reitzle. Mais le choix de Bruno Lafont est devenu un point de blocage pour certains côté suisse. Dimanche, Holcim a demandé à Lafarge la renégociation de l'accord de fusion, sur des questions de parité et de gouvernance. Lafarge s'était dit prêt lundi à revoir les termes financiers de l'opération, mais pas davantage. "Les discussions se poursuivent tous azimuts, sur la parité et la gouvernance", a indiqué mercredi matin une des sources, estimant qu'un accord satisfaisant les deux parties pourrait être trouvé et annoncé d'ici mercredi soir ou jeudi matin. Lafarge et Holcim ont refusé de faire un commentaire. En Bourse, l'action Lafarge a accéléré ses gains à la suite de l'information de Reuters, l'action gagnant 4,09% à 61,86 euros, plus forte progression de l'indice CAC 40 .FCHI , contre une hausse de 2,6% auparavant. Holcim progresse aussi et gagne 1,9% à 74,40 francs suisses. Les deux cimentiers ont tenu chacun mardi un conseil d'administration pour tenter de trouver un terrain d'entente et sauver une opération qui devait aboutir, d'ici l'été 2015, à la création d'un nouveau géant mondial du ciment, du béton et des granulats. ID:nL6N0WJ2AZ (Gilles Guillaume et Leila Abboud à Paris, Oliver Hirt à Zurich, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant