Lafarge et Holcim discutent d'un nouveau rôle pour Lafont-sces

le
0

* Bruno Lafont devait devenir le DG du futur LafargeHolcim * Un rôle de coprésident pourrait lui être confié à la place-sce * Les discussions entre Lafarge et Holcim continuent tous azimuts-sce * Le conseil de Lafarge pourrait se réunir à nouveau dès ce soir-source (Actualisé avec précisions) par Gilles Guillaume et Leila Abboud et Anjuli Davies PARIS/ZURICH, 18 mars (Reuters) - Lafarge LAFP.PA et Holcim HOLN.VX discutent désormais de tous les sujets pour tenter de sauver leur projet de fusion, y compris de la possibilité que Bruno Lafont, PDG du cimentier français, joue un autre rôle au sein du futur LafargeHolcim, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier. Dans le projet initial de "fusion entre égaux" présenté le 7 avril 2014, Bruno Lafont devait devenir directeur général du nouveau groupe combiné, tandis que la présidence allait au président d'Holcim, Wolfgang Reitzle. Mais le choix de Bruno Lafont est devenu un point de blocage pour certains côté suisse. "La question n'est pas celle de l'équilibre de la fusion, la question est celle d'une personne", a indiqué une source proche d'Holcim. Holcim a proposé qu'un poste de coprésident soit dévolu à Bruno Lafont, a précisé une deuxième source proche du dossier. Dimanche, le cimentier suisse a demandé à Lafarge la renégociation de leur accord de fusion sur des questions de parité et de gouvernance. Lundi, Lafarge s'était dit prêt à revoir les termes financiers de l'opération, mais pas davantage. "Les discussions se poursuivent tous azimuts, sur la parité et la gouvernance", a déclaré mercredi matin une des sources, estimant qu'un accord satisfaisant les deux parties pourrait être trouvé et annoncé d'ici mercredi soir ou jeudi matin. Lafarge et Holcim ont refusé de faire un commentaire. En Bourse, l'action Lafarge a accéléré ses gains à la suite de l'information de Reuters, l'action gagnant 7,3% à 63,8 euros à 12h40, plus forte progression de l'indice SBF 120 .SBF120 , contre une hausse de 2,6% auparavant. Holcim accélère aussi et s'adjuge 3,9% à 75,8 francs suisses. Les deux cimentiers ont tenu chacun mardi un conseil d'administration pour tenter de trouver un terrain d'entente et sauver une opération qui devait aboutir, d'ici l'été 2015, à la création d'un nouveau géant mondial du ciment, du béton et des granulats. ID:nL6N0WJ2AZ Bruno Lafont, 58 ans, dirige depuis 2007 le groupe Lafarge au sein duquel il a fait l'essentiel de sa carrière. Diplômé de HEC et de l'ENA, il a été l'un des principaux artisans de la fusion avec Holcim, destinée à compenser grâce à la complémentarité des deux groupes une conjoncture économique morose en Europe et volatile sur plusieurs marchés émergents. Selon une des sources proches du dossier, Lafarge pourrait réunir un nouveau conseil d'administration dès mercredi soir. L'un des objectifs visés est de parvenir à un compromis avant l'assemblée générale, jeudi, du groupe irlandais de matériaux de construction CRH CRH.I qui doit se prononcer sur le rachat de 6,5 milliards d'euros d'actifs que Lafarge et Holcim cèdent dans le cadre de leur fusion. Les deux cimentiers ont conclu ces désinvestissements pour faciliter notamment le feu vert européen à leur projet, mais la vente à CRH reste conditionnée à la réussite de leur mariage. (Avec Matthieu Protard à Paris, Oliver Hirt à Zurich, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant