Laëtitia : Nicolas Sarkozy veut sanctionner les magistrats

le
0
Révoltés par leur mise en cause par le chef de l'Etat dans l'affaire du meurtre de Pornic, les juges nantais se sont mis en grève jusqu'à jeudi prochain. Ils envisagent une action nationale.

«Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s'assurer qu'il sera suivi par un conseiller d'insertion, c'est une faute. Ceux qui ont couvert ou laissé faire cette faute seront sanctionnés, c'est la règle». Nicolas Sarkozy a déclenché la colère des magistrats, jeudi, au cours d'un déplacement à Orléans, en pointant du doigt les responsables de l'absence de suivi judiciaire de Tony Meilhon, principal suspect du meurtre de la jeune Laëtitia, retrouvée découpée mardi dans un étang près de Saint-Nazaire.

Les magistrats du tribunal de Nantes, où a été traité le dossier du multirécidiviste, ont aussitôt réagi en suspendant sine die toutes les audiences, avant de voter un peu plus tard à l'unanimité «une semaine sans audience». Cette décision, rarissime, a été prise lors d'une assemblée associant tous les magistrats du tribunal, y compris ceux du parquet, hiérarchiquement dépendants du ministère de la Justice et chargés d'app

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant