Lacoste : la nouvelle présidente riposte à son père

le
0
Sophie Lacoste-Dournel, en conflit avec son père Michel sur l'avenir du groupe familial, révèle son projet stratégique. « Je suis là pour assurer la pérennité de la marque», assure-t-elle au Figaro .

«J'ai du mal à croire que Michel Lacoste veuille vendre ses parts à Devanlay. Cela me paraît ahurissant. Il est attaché à cette marque.Nos salariés et notre directeur général ne méritent pas que l'on fasse des déclarations comme cela.» Sophie Lacoste-Dournel prend la parole pour la première fois depuis son élection à la présidence de Lacoste SA, le 24 septembre, où elle a succédé dans des conditions mouvementées à son père, Michel. Vendredi, le site lesechos.fr assurait que Michel Lacoste négociait la vente de ses parts (35 % du capital) à Devanlay, qui détient déjà 35 % de Lacoste.

L'affirmation est d'autant plus étonnante que l'ex-président accusait sa fille d'avoir été élue «en violation du pacte d'actionnaires, avec la complicité active du groupe Devanl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant