Lacoste : l'ex-président va assigner sa fille en justice

le
0
Michel Lacoste va contester juridiquement l'élection, lundi dernier, de sa fille Sophie Lacoste Dournel et dénonce la complicité du groupe Devanlay.

Michel Lacoste, 69 ans, fils de René, fondateur en 1933 de la marque au crocodile, montre les crocs. Alors qu'il vient de céder, à contrec½ur, la présidence du conseil d'administration de Lacoste SA à sa fille, Sophie Lacoste Dournel, il devrait, selon nos informations, l'assigner en justice dans les jours qui viennent. Il assignerait par la même occasion les membres de la famille qui l'ont soutenue. Il les accuse, d'après une source proche du dossier, d'«élection en violation du pacte d'actionnaires familiaux, avec complicité active du groupe Devanlay».

Si la famille Lacoste détient 65% de la société Lacoste SA, Devanlay en possède 35% et est le principal et historique licencié mondial du prêt-à-porter Lacoste. Or, lundi dernier, les représentants des actionnaires de Devanlay (la famille suisse Mauss) se sont abstenus de voter, jouant, par défaut, contre le renouvellement du mandat d'administrateur de Michel Lacoste.

Ce dernier, qui s'est confié au Monde , ne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant