Lacombe et le cas B.Gomis

le
0
Lacombe et le cas B.Gomis
Lacombe et le cas B.Gomis

Ecarté du groupe lyonnais et poussé vers la sortie, Bafé Gomis (27 ans) est-il une victime ? Bernard Lacombe, le conseiller du président Jean-Michel Aulas, livre son point de vue sur la situation de l'attaquant international français, dont le contrat expire en juin 2014. « J'avais vu Bafé une première fois avec le président puis récemment avec Rémi (Garde), explique-t-il sur le site officiel des septuples champions de France. Lors d'une précédente réunion il y a six mois, Bafé nous avait dit qu'il ne partirait pas libre. Il a changé d'avis. On sait ce que représente Bafé pour le club. Je suis un peu déçu. C'est la vie. Il y a eu des clubs qui se sont manifestés comme Swansea, Fenerbahçe, le Bayer Leverkusen? Mais cela ne l'intéressait pas. Il y a eu la Fiorentina, qui a pris Mario Gomez. »

« Il n'a pas le droit d'attaquer le coach comme il l'a fait »

Comme nous vous le révélions dans la journée de lundi, l'international français a aussi repoussé les avances d'une formation des pays du Golfe, dont l'identité n'a pas filtré et qui était disposée à lui offrir trois millions d'euros net par an. Le départ de l'ancien joueur de Saint-Etienne et de Troyes est-il inévitable ? « Avec Bafé, j'ai eu des bons contacts, poursuit Bernard Lacombe. Et ce qui me chagrine, ce sont ses récents propos dans L'Equipe. Il n'a pas le droit d'attaquer le coach comme il l'a fait. Rémi lui a fait confiance, même quand il était moins bien. On n'a pas le droit d'attaquer l'institution. Je pense que ses déclarations étaient plus maladroites que méchantes. Bafé est intelligent, c'est un joueur qui a beaucoup apporté au club. Ce n'est pas une question de valeur sportive du joueur mais il ne rentre plus dans le projet de Rémi (Garde). Et il y a le choix économique. » Ça a le mérite d'être clair.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant