Lâchées pour la paix en Ukraine, les colombes du pape attaquées dans le ciel romain

le
0

Mauvais présage diront certains. Les deux volatiles lâchés par deux enfants accompagnant le pape François ont subi les foudres d'un goéland et d'un corbeau. Ils s'en sont néanmoins tirés laissant quelques plumes dans la bataille.

Les superstitieux verront sans nul doute dans cet aléa de la vie sauvage un mauvais présage quant à l'évolution des événements en Ukraine. Deux colombes, symboles de la paix, ont été lâchées dimanche du balcon du palais apostolique de la place Saint-Pierre par deux enfants, lors de la prière dominicale du pape François. Dans une scène qui a fait le tour du monde, les volatiles ont été attaqués, dès le départ du Saint-Père et des enfants, par un goéland et un corbeau. La colombe aux prises avec le goéland a réussi à se dégager en perdant quelques plumes au passage. Mais sa comparse malmenée par le corbeau a dû subir plusieurs coups de bec avant d'échapper à son prédateur.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant