Lâché par son actionnaire russe, Hédiard dépose le bilan

le
0
L'épicerie fine fondée en 1854 place de la Madeleine, à Paris, avait été racheté en octobre 2007 par l'oligarque russe Sergueï Pougatchev. Hédiard a perdu 8 millions d'euros sur son exercice clos fin mars, pour un chiffre d'affaires de 18,3 millions d'euros.

Mauvaise passe pour l'un des fleurons de l'art de vivre à la française. L'épicerie fine fondée en 1854 place de la Madeleine, à Paris, par Ferdinand Hédiard s'est déclarée lundi en cessation de paiement, comme l'a révélé lefigaro.fr. Jeudi, une audience au tribunal de commerce de Paris devrait prononcer son placement en redressement judiciaire, assorti d'une poursuite de l'activité.

Hédiard, qui compte neuf boutiques (cinq en propre à Paris, les autres en franchise à Singapour, Monaco, Moscou et Lisbonne) et vend ses produits dans 170 corners dans le monde, avait été racheté en octobre 2007 par l'oligarque russe Sergueï Pougatchev, alors proche de Poutine. Malgré la déroute de son empire (le tribuna...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant