Lacazette puissance 3

le
0
Lacazette puissance 3
Lacazette puissance 3

Grâce à un triplé de son avant-centre vedette, l'OL s'est imposé 3-0 face à des Lillois trop attentistes pour espérer un autre résultat. Une victoire précieuse pour les Lyonnais qui peuvent désormais se permettre de regarder un peu plus haut vers le classement.


Lyon - Lille
(3-0)

A. Lacazette (38'), A. Lacazette (45'), A. Lacazette (84') pour Lyon


Après un début de saison tout pourri, comprenant notamment trois défaites lors des quatre premières journées, on était en droit de se demander ce que valait vraiment la jeunesse lyonnaise. Avec une infirmerie pleine, des joueurs en manque d'expérience et un entraineur plus habitué à la Ligue 2 et au maintien qu'aux joutes du haut de tableau de la Ligue 1, tout semblait envoyer les Gones au devant d'une saison délicate, pratiquement aux portes du maintien. Mais lors de ses quatre dernières sorties, l'OL a montré à tout le monde qu'il ne comptait pas forcément jouer le rôle de la victime dans la cour de récré toute l'année. Il avait bien l'intention de rendre les coups, voire de les donner gratuitement, parfois, comme cet après-midi, face à des Lillois corrigés 3-0. Et qui d'autre qu'Alexandre Lacazette pour symboliser ce renouveau lyonnais. Encore auteur d'un match haut de gamme, avec un triplé à la clef, le natif de Lyon a envoyé un message clair : lui et ses potes ne sont pas là pour faire de la figuration.

Dès le début de la rencontre, les Lillois font ce qu'ils savent faire de mieux : rien. On ne joue pas, on attend, et qui sait, peut-être bien qu'on arrivera à en coller un sur un malentendu. Comme on pouvait donc s'y attendre, ce sont les Lyonnais qui font le jeu. Et plutôt bien, même. Avec un Gourcuff en meneur de jeu, un Lacazette aux avant-postes et un Fékir un peu partout, les Gones arrivent parfaitement à faire circuler le ballon, privant littéralement leurs adversaires du cuir. Et à force de pousser, les locaux arrivent finalement à faire la différence à la 40e, grâce une merveille de passe en profondeur de Fékir, à destination de Lacazette, qui, pas en position de hors-jeu, n'en déplaise à René Girard, ne se fait pas prier pour aller ouvrir le score. Complétement libérés par cette ouverture du score, les Lyonnais profitent immédiatement des espaces laissés par des Lillois commençant à se projeter vers l'avant. Sur une accélération, Fékir, encore énorme aujourd'hui,......

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant