Lacazette paye le derby et la deuxième place à Gerland

le
0
Lacazette paye le derby et la deuxième place à Gerland
Lacazette paye le derby et la deuxième place à Gerland

Grâce à un Lacazette retrouvé, les Lyonnais font d'une pierre deux coups. D'abord, ils remportent le derby haut la main 3–0. Et en plus, ils retrouvent la deuxième marche du podium. Et ça, ce n'est pas rien.


Lyon - ASSE
(3-0)

A. Lacazette (41'), A. Lacazette (60'), A. Lacazette (93') pour Lyon


Alexandre Lacazette hurle de joie. Pleinement. Franchement. Ses coéquipiers viennent le féliciter. Avec la banane également. On joue la 93e minute et ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu cette image. Car depuis quelques semaines, le buteur lyonnais se montre à l'image de son équipe : fébrile. Mais pas ce soir. Pour le dernier derby à Gerland, Alexandre a été décisif. À la hauteur des attentes placées en lui. Quatre grosses actions, un triplé, une victoire C'est finalement tout ce qu'on demande à un buteur. C'est son métier. Et ce soir, Hubert Fournier peut en profiter pleinement puisque son équipe retrouve sa place de dauphin.

Alexandre plus grand que le gendarme


Qui dit derby, dit forcément envie. Et le premier à en montrer un peu trop, c'est Vincent Pajot. Une minute de jeu et le Stéphanois s'essuie les crampons sur Ferri. Carton jaune. Le ton est donné. Le second à faire du zèle, c'est Rafael qui multiplie les appels sur son côté droit et parvient à inquiéter Ruffier. Si ces deux actions restent sans conséquence, elles ont surtout le mérite d'opposer deux manières d'aborder un match sous haute tension. Les équipes qui tentent de poser le jeu, comme Lyon qui touche le ballon 60% du temps en première période. Et celles qui préfèrent mettre beaucoup d'intensité, voire de l'agressivité, quitte à jouer très bas, comme Saint-Etienne.

Mais finalement, plus le temps passe et plus les choses s'inversent. Morel se montre souvent en retard, alors qu'Hamouma multiplie ses balades dans le camp lyonnais. Bref, les quarante premières minutes sont un long round d'observation et hormis les sorties de Gonalons et de Lemoine sur blessure, il ne se passe rien d'indélébile. Et puis, sans prévenir, Lyon reprend sa marche en avant. D'abord une double occasion de Ferri et Valbuena magistralement repoussée par Ruffier. Et ensuite ce superbe enchainement de Lacazette. Un contrôle extérieur du pied suivi d'un piqué dans le petit filet…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant