Labeyrie se développe dans le haut de gamme

le
0
Le groupe va décliner ses marques dans tous les rayons, de l'apéritif au dessert.

Numéro un du foie gras et du saumon fumé dans l'Hexagone, Labeyrie ne perd pas l'appétit. Le groupe, détenu à 61 % par la coopérative basque Lur Berri, étend son emprise dans les hypers et supermarchés. Au-delà des repas de fête, il s'attaque à l'apéritif et aux desserts afin de désaisonnaliser son activité. Il investit ainsi des rayons moins bataillés, où l'offre est plus valorisée. «Nous voulons continuer de faire grossir le groupe sur l'alimentaire plaisir, explique Xavier Govare, président de Labeyrie Fine Foods (Labeyrie, Blini, Brossard, Delpierre...). Nous le ferons en multipliant les occasions de consommation de nos marques, notamment en continuant à monter en gamme.» Après le foie gras et le saumon fumé (plus de la moitié du chiffre d'affaires), le groupe est passé aux blinis, guacamole et tarama, aux sushis et caviar Labeyrie ainsi qu'aux pâtisseries, héritées de l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant