La zone euro veut son propre budget

le
0
Un rapport rédigé par les quatre présidents de l'UE propose d'instaurer une forme de fédéralisme budgétaire à l'échelle de la zone euro. Il sera discuté par les chefs d'État au sommet européen, jeudi prochain.

Ce n'est ni encore ni un budget, ni un fonds spécial, ni même une simple ligne de crédit. Mais pour la première fois, un sommet européen va discuter jeudi d'une carence jugée essentielle de la zone euro: la dimension budgétaire qui permettrait, comme aux États-Unis, de voler en urgence au secours d'un État, sans attendre qu'il déstabilise la monnaie commune.

Cette «capacité budgétaire» est propre à toutes les unions monétaires qui durent. Mais les Européens l'ont jusqu'ici soigneusement évitée. Elle touche des nerfs sensibles, la souveraineté nationale aussi bien que la mutualisation des risques à l'échelle européenne. Rien ne garantit que les chefs d'État et de gouvernement la reprendront à leur compte, en tout ou partie.

Pourtant, elle figure noir sur blanc dans le rapport remis jeudi par les sages de l'UE: Herman Van Rompuy (Conseil européen), José Manuel Barroso (Commission), Mario Draghi (BCE) et Jean-Claude Juncker (Eurogroupe). Pour eux, c'est un ressort

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant