La zone euro surveillée par la communauté internationale

le
0
Lors des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale, la zon euro a été jugée comme la principale responsable du ralentissement qui frappe désormais l'ensemble des continents.

L'Europe a été de bout en bout, et bien malgré elle, la vedette des assemblées annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale qui se sont terminées ce samedi à Tokyo. Même si elle n'est pas désignée nommément dans le communiqué final du Comité monétaire et financier international (CMFI) -l'organe d'orientation qui regroupe les principaux ministres des finances de la planète- la zone euro a bien été jugée comme le principal responsable du ralentissement qui frappe désormais l'ensemble des continents.

«Les pays avancés devraient mettre en place les réformes structurelles nécessaires et des programmes budgétaires crédibles», explique le CMFI, qui déplore par ailleurs «les effets de contagion négatifs» qui sont en train de se propager d'une économie à l'autre. Les ministres des Finances ont heureusement donné un peu de chair à cette langue de bois diplomatique dans leurs propres commentaires.

Tout en se félicitant que le projet d'Unio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant