La zone euro se dote d'un arsenal anticrise

le
0
DÉCRYPTAGE. La décision de la Cour constitutionnelle allemande, couplée au lancement de l'union bancaire, marque une étape clé vers la résorption du mal qui mine l'Europe.

Ce n'est pas la fin de la crise en Europe, mais on commence à voir le bout du tunnel!

La décision de la Cour constitutionnelle allemande, couplée au lancement de l'union bancaire, marque une étape clé vers la résorption du mal qui mine l'Europe: une accumulation sans précédent de dettes publiques qui engorgent les bilans des banques et les canaux du crédit.

Diabolisés à tort, les juges en rouge de Karlsruhe ne sont pas pour autant des magiciens. Le feu vert de la Cour suprême allemande au Mécanisme européen de stabilité (MES) ne va pas résoudre d'un coup le problème de compétitivité de l'Europe, ni celui du chômage de masse. Il ne va pas non plus ­faire repartir la croissance du jour au lendemain. Mais il dote enfin la zone euro d'un arsenal anticrise crédible, ce qui n'est pas rien, à l'heure où la crédibilité se paye au prix fort sur les marchés... Marchés qui ont salué la nouvelle par des achats de dettes espagnoles et italiennes, ce qui a fait remonte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant