La zone euro ralentit l'Europe de l'Est

le
0
L'affaiblissement de la croissance sera plus marqué en Hongrie et Slovaquie, en raison de leur forte exposition, indique la Berd.

Les fortes turbulences qui secouent la zone euro se ressentent en Europe de l'Est. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), qui publiait hier ses nouvelles prévisions, revoit en baisse sa prévision de croissance, à 4,5% du PIB pour l'ensemble de la zone cette année et à 3,2% en 2012, soit 1,2% de moins que l'estimation de juillet. Le ralentissement, effectif depuis le deuxième trimestre, touche plus fortement la zone centrale et les États baltes, en raison de leur forte exposition à la Vieille Europe, qu'il s'agisse du commerce extérieur, des investissements directs étrangers (IDE), de la dette externe et du secteur financier. «Dans ces pays, une part importante des systèmes bancaires est composée des filiales de banques de la zone euro», relève le rapport de la Berd.

La Hongrie et la Slovaquie se retrouvent en première ligne avec un tiers des exportations, une large part des IDE - 50% pour Budapest et 35% pour Bratislava - et de la det

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant