La zone euro peine à rassurer les marchés

le
0
Les dirigeants espagnols et italiens ont été obligés de défendre la solidité financière de leur pays.

Montrer que la situation est sous contrôle, sans trop en faire pour ne pas donner l'impression que l'heure est grave. Les dirigeants de la zone euro ont multiplié les initiatives, mercredi, pour rassurer les marchés alors que la pression a continué à s'accentuer sur la dette espagnole et italienne. À Madrid, qui doit désormais proposer un taux de 6,20% pour emprunter à dix ans, le premier ministre José Luis Zapatero a convoqué une réunion de crise avec sa ministre de l'Économie avant de s'entretenir avec le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy.

Les deux hommes ont demandé aux États de la zone euro d'accélérer la mise en œuvre du plan global de sauvetage de la Grèce pour définitivement rassurer les marchés. L'urgence est perceptible: «Il s'écoulera des mois avant que le Fonds de stabilité européen soit capable de racheter des obligations d'État sur le marché secondaire, comme l'a décidé le Conseil européen le mois dernier», souligne le b

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant