La Yegros : "En Argentine, la main de Maradona est un geste politique"

le
0
La Yegros : "En Argentine, la main de Maradona est un geste politique"
La Yegros : "En Argentine, la main de Maradona est un geste politique"

Signée sur ZZK Records, le label de référence des musiques argentines, La Yegros est surtout cette artiste qu'un grand nombre de gamers ont découvert l'année dernière sur la bande-son de FIFA World Cup Brazil. Alors que commence la Copa América, celle qui a publié le beau Viene De Mi en 2013 prend le temps de parler un peu ballon rond.

Depuis combien de temps t'intéresses-tu au foot ? Depuis toute petite. À dire vrai, je dois cette passion à mon père. Tous les dimanches, quand j'étais gamine, nous écoutions ensemble les matchs de Boca Juniors à la radio. Ces moments étaients absolument magiques. Mais ce n'est pas si étonnant que ça quand on sait le rapport qu'entretient l'Argentine avec le football.
Comment expliques-tu cette passion ? Je pense que c'est lié au fait que les Argentins ont un véritable sang de guerrier qui coule dans leurs veines. Ce sont de véritables combattants, et ce caractère se reflète dans leur façon d'aborder le foot. On le voit bien en championnat, mais aussi avec la sélection. Il y a une vraie ferveur derrière l'équipe, que ce soit de la part des supporters ou des joueurs. Tout ça fait que nous avons une histoire incroyable, avec deux des plus grands joueurs de l'histoire : Messi et Maradona. Les deux buts de ce dernier contre l'Angleterre lors de la Coupe du monde 1986 sont tout bonnement inoubliables.
Pourquoi ces deux buts en particulier ? D'abord, parce que Maradona réalise un exploit magnifique en dribblant tous les joueurs adverses avant d'inscrire son but. Puis parce que, politiquement, cette victoire représente beaucoup quelques années après la guerre des Malouines. En Argentine, la main de Maradona a d'ailleurs été interprétée comme un geste politique, comme s'il s'agissait d'une justice divine. Nos soldats étaient allés se battre dans des conditions complètement inégales et n'avaient pu empêcher l'Angleterre de garder le contrôle des îles Malouines. En quelque sorte, le but de Maradona est une revanche, un geste réconfortant.
J'imagine qu'il y a des souvenirs plus malheureux, non ? Il y a bien la dernière Coupe du monde, mais, au final, ça reste également un bon souvenir. Tout simplement parce que j'étais en tournée avec mon groupe et que nous regardions à chaque fois les matchs de l'Argentine avec le public. Heureusement, ils étaient de notre côté (rires). Le seul regret, c'est d'être passé juste à côté du titre. J'étais dans le Nord de la France à ce moment-là, et c'était un moment assez triste.
Justement, un an après la finale en Coupe du monde,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant