La Wallonie peut-elle enterrer définitivement le Ceta ?

le , mis à jour le
7
Manifestation contre le Ceta le 15 octobre à Paris
Manifestation contre le Ceta le 15 octobre à Paris

Des négociations lancées depuis 7 ans, un traité occulté par son grand frère, le Tafta, des tractations européennes ne fuitant que quelques semaines avant la signature, les derniers récalcitrants véhéments comme l'Autriche mis dans le rang. Cette fois, tous les feux semblaient au vert pour que le premier accord de libre-échange entre l'Europe et un État tiers voie le jour... Mais décidément, non, ce ne sera pas pour cette fois, la Belgique a déclaré ce lundi 24 octobre qu'elle rejetait l'ultimatum lancé par Donald Tusk. Le président du Conseil européen avait donné jusqu'à ce lundi soir à la Wallonie pour changer d'avis et accepter le Ceta en l'état.

« Il est évident que, dans les circonstances actuelles, on ne peut pas donner un oui aujourd'hui », a expliqué le chef du gouvernement wallon, Paul Magnette. Une déclaration dont le Premier ministre belge a tiré la conséquence, constatant que son pays n'était pas « en état de signer le Ceta ». La signature de l'accord ne pourra pas avoir lieu le 27 octobre. Un coup d'arrêt définitif au processus ?

Pas d'accord avant... des mois

Retour en arrière. Le 19 octobre, interviewé sur RTL, le chef du Parti centriste membre du gouvernement wallon déclarait qu'il faudrait « plusieurs mois pour renégocier un traité ». Il affirmait ne pas être « contre le libre-échange », mais que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cg46 il y a un mois

    https://www.change.org/p/paul-magnette-soutien-%C3%A0-paul-magnette-contre-le-ceta-et-par-extension-contre-tafta

  • M7163258 il y a un mois

    Les deux petits parlements de petites régions de la Wallonie font les malins s'appuyant sur un populisme nationaliste grandissant en Europe, ils sont à la une des médias et concentrent l'attention, fédèrent tous les frustrés, les sans responsabilités de l'Europe ! Mais en face ils auront 27 états représentant 500 millions d'Européens ils ne feront pas longtemps les petits cadors…

  • M7163258 il y a un mois

    C'est plutôt lorsque qu'une toute petite minorité dicte ses conditions à une large majorité que l'on se trouve dans une dictature et c'est le cas avec 2 petits parlements Wallon qui ont peur de la concurrence et du risque de perte subventions de protectrices qu'ils touchent....

  • mlcbnb il y a un mois

    après les ultimatums, on fait miroiter à la wallonnie qu'elle n'aura plus droit aux carottes européennes. mais où (w)allons nous avec ce type de pression. Curieux que pour l'utilisation de certaines langues à la commission (moins parlé que le wallon), aucune pression n'a été faite pour éviter de devoir traduire des directives dans des langues que seuls moins de 500000 personnes parlent.

  • jcaumon2 il y a un mois

    Déja + de 3500000 signataires de la pétition, signons tous pour les soutenir

  • M1227497 il y a un mois

    Ne lachez rien, on est avec vous !!!!!

  • jpc50 il y a un mois

    Résistez les amis, ils nous bouffent.