«La vulnérabilité peut être une force»

le
0
INTERVIEW - Valérie Colin-Simard, psychothérapeute et coach en entre­prise, vient de publier Masculin-Féminin, la grande réconciliation (Éd. Albin Michel)

LE FIGARO.- Concernant l'intensification de l'anxiété et de la peur d'échouer dans notre société, vous affirmez qu'elles viennent d'un déséquilibre profond entre les valeurs féminines et les valeurs masculines telles que nous les vivons au niveau individuel et collectif aujourd'hui. Qu'entendez-vous par là?

Valérie COLIN-SIMARD.- Tout se passe comme si la dévalorisation de la femme, si prégnante pendant des siècles et moins active aujourd'hui, s'était désormais déplacée sur les valeurs féminines en général. Ainsi, quand je travaille en entreprise, je préviens que je vais employer des termes considérés actuellement comme des «gros mots»: passivité, vulnérabilité, dépendance et interdépendance... Toutes ces valeurs féminines passent loin derrière celles du masc...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant