La vraie fausse mort du mollah Omar

le
0
Les talibans afghans démentent avoir annoncé la disparition de leur chef.

Jamais en retard d'une mode, les talibans... En plein scandale des écoutes téléphoniques en Grande-Bretagne, ils affirment avoir eux-mêmes été victimes de piratage. Des «hackers» auraient réussi à infiltrer les téléphones portables et les messageries électroniques de leurs porte-parole, ainsi qu'un de leurs sites Internet. Résultat, tôt mercredi matin, plusieurs médias ont reçu des textos et des courriels signés des insurgés, annonçant la mort du mollah Omar, le chef spirituel des talibans. Devenu le leader politique des rebelles, l'homme, qui a trouvé refuge à Quetta, au Pakistan, figure en haut de la liste des terroristes les plus recherchés de la planète. Sa tête a été mise à prix 10 millions de dollars.

«Le commandement de l'Émirat islamique d'Afghanistan (EIA) annonce qu'Amir-ul-Mumineen («le commandeur des croyants») est décédé. Que Dieu Tout-Puissant le bénisse», affirmait un message. Dans un long courriel, l'EIA donnait même le nom de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant