La Volvo S60 DRIVe avertit des dangers

le
0
Elle illustre l'intrusion électronique dans nos voitures mais elle assume totalement sa mission d'assistance au conducteur.

Alors que nous traversons une période très agitée où s'affrontent des conceptions diamétralement opposées de la sécurité routière, il est bon qu'un constructeur rappelle la part prépondérante que lui et ses semblables ont prise dans l'amélioration de l'accidentologie. Le discours officiel consiste à nous rebattre les oreilles avec les succès qu'auraient remportés les radars et les limitations de vitesse. Et oublie l'amélioration du réseau routier, le nombre de kilomètres d'autoroutes multiplié par 10 et la mutation des automobiles elles-mêmes, toutes passées à l'ABS et l'ESP par exemple.


Volvo, déjà champion il y a quarante ans des premières cellules de survie, des zones déformables, de la ceinture de sécurité, n'a jamais relâché ses efforts et compile, sur la S60, un arsenal sécuritaire quasi inconnu à ce niveau de gamme et qui fait bien des jaloux à des degrés très supérieurs. Elle est notamment capable d'anticiper -jusqu'à 30 km/h- un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant