« La volonté de Trump d'être protectionniste n'est pas une bonne chose pour les multinationales américaines » Julien Nebenzahl, Futur AM

le
0

Julien Nebenzahl, président de Futur AM, estime que si Hillary Clinton passe il vaudra mieux conserver les titres qui bénéficient de la thématique de la reprise mondiale comme les valeurs cycliques, l'automobile, les banques... En revanche, si Donald Trump passe, il faudra éviter les grosses multinationales américaines, comme Facebook, Google, qui ont une activité à l'international, en raison des velléités protectionnistes du candidat républicain.

Julien Nebenzahl, président de Futur AM, est l'invité de Direct Marchés, émission présentée par Lucie Morlot

Copyright (c) 2016 www.TVFinance.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant