La volatilité du dollar bouscule le pétrole

le
0
MATIÈRES PREMIÈRES HEBDO Au cours de la semaine du 9 mai, le baril a joué aux montagnes russes, calquant son mouvement sur celui de la devise américaine. De fortes corrections ont aussi eu lieu sur l'or.

Le pétrole traverse une zone de turbulence

Ces derniers jours, les investisseurs sur les marchés pétroliers ne savent plus où donner de la tête. Depuis la forte correction qui a entraîné le baril sous les 100 dollars (lui faisant perdre 16,75 dollars en deux jours), les interrogations se multiplient. Et la volatilité qui s'en suit n'en est que plus forte, comme l'illustrent les mouvements de la semaine passée.

Lundi et mardi dernier, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en juin a d'abord regagné le terrain perdu en remontant à 103,88 dollars (+6,70 dollars). Même chose à Londres, où le baril de Brent à même échéance revenait à 117,47 dollars contre 109,68 trois jours plus tôt. Les mouvements d'achat étaient favorisés par une petite remontée de l'euro face au dollar après la poussée du billet vert qui avait suivi l'annonce de la dégradation de la note grecque par S&P.

Mais mercredi, la tendance s'e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant