La volatilité des marchés est le paravent de nos ignorances

le
1
Le concept de volatilité qui n'est rien d'autre que la traduction de l'incertitude de l'avenir . Wall Street. (© DR)
Le concept de volatilité qui n'est rien d'autre que la traduction de l'incertitude de l'avenir . Wall Street. (© DR)

Dans le vocabulaire des marchés et plus largement celui des économistes, le terme volatilité fait florès depuis quelques dizaines d'années. C'est souvent la première réponse qui vient à l'esprit des professionnels interrogés sur leurs attentes. Il est vrai qu'à force de rabâcher la vieille plaisanterie selon laquelle la prévision est un exercice difficile, surtout quand il s'agit d'avenir, un scepticisme largement partagé accueille désormais les anticipations des gourous de tous poils.

«Dire quelque chose»

Aussi a-t-on inventé le concept de volatilité qui n'est rien d'autre que la traduction de l'incertitude de l'avenir et de l'impuissance des professionnels à en formuler une vision claire. Faute de déterminer un sens à l'évolution de la valeur d'un actif, lesdits experts se contentent de tenter d'en cerner les oscillations possibles autour de la moyenne. Cela fait partie des commodités qu'ils s'accordent pour «dire quelque chose» malgré leur ignorance.

Ce n'est, bien entendu, pas la seule facilité employée. On se surprend parfois à accueillir avec une attention imméritée les affirmations de certains analystes techniques. Ces respectables chartistes aiment à dire que si un marché monte au dessus d'une certaine limite, c'est alors que le sentiment est favorable et que cela va continuer...et inversement.

Cela revient, bien entendu, à tenir comme résolue la réponse à la question du sens

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 il y a 4 mois

    Moi, la volatilité, je la mets au four le dimanche avec un soupçon d'épices par dessus et du yaourt avec des noix par derrière!