La voiture sans conducteur, une utopie à portée de volant

le
0
La voiture sans conducteur, une utopie à portée de volant
La voiture sans conducteur, une utopie à portée de volant

Demander à sa voiture d'aller se garer seule ou bien lire son journal tout en étant au volant... Ces rêves pourraient bientôt devenir réalité avec les innovations présentées cette semaine au salon de l'automobile de Francfort.L'allemand Daimler, fabricant des Mercedes-Benz, s'enorgueillit d'être en pointe sur la conduite autonome. Sa voiture expérimentale S 500 Intelligent Drive, qui occupe une place de choix sur son stand, a parcouru en août 100 kilomètres dans la région du Bade-Wurtemberg (sud-ouest) sans intervention humaine, en présence de feux, de ronds-points, de piétons ou encore de tramways.Et cela avec des techniques proches de celles proposées aujourd?hui dans certains de ses modèles de série, souligne-t-il."Mon estimation, quand je vois ce que nous avons atteint, c'est qu'il sera possible de voyager dans une Mercedes autonome en 2020", a déclaré à l'AFP Thomas Weber, le chef de la recherche du groupe.Le constructeur de Stuttgart propose déjà une fonction de pilotage automatique à basse vitesse dans sa Classe S, qui permet au conducteur de lâcher les pédales et le volant dans les embouteillages en dessous de 30 km/heure.L'équipementier automobile français Valeo fait pour sa part la démonstration à Francfort de son système baptisé Valet Park4U. Le concept? Le conducteur laisse son véhicule à l'entrée d'un parking et lui enjoint, par l'intermédiaire de son smartphone, d'aller à la recherche d'une place de stationnement pour se garer. Sur simple commande, la voiture revient chercher son propriétaire.Cette technologie, sur laquelle d'autres travaillent également, comme l'américain Ford, devrait arriver sur le marché d'ici trois ou quatre ans.Faire une sieste au volantElle s'appuie sur la multiplication dans les voitures de radars et de caméras, tels que ceux utilisés par le système de détection à 360 degrés de Continental, capable de dissocier les objets des piétons et d'avertir le conducteur en cas de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant