La voiture électrique va doper le cours du cobalt

le
0
LA VOITURE ÉLECTRIQUE VA FAIRE MONTER LE PRIX DU COBALT
LA VOITURE ÉLECTRIQUE VA FAIRE MONTER LE PRIX DU COBALT

par Pratima Desai

LONDRES (Reuters) - Le prix du cobalt pourrait être au seuil d'une hausse spectaculaire, porté par l'envolée de la demande de ce métal essentiel au fonctionnement des batteries lithium-ion utilisées dans les voitures électriques.

Le cours du cobalt devrait grimper de 45% à plus de 16 dollars la livre d'ici 2020, contre 11 dollars actuellement.

Le succès des voitures électriques dans un contexte de règles plus strictes en termes d'émissions polluantes est susceptible d'induire une vive hausse de la demande de ce métal, dont le marché devrait être en déficit dès cette année, disent les analystes.

Selon le cabinet de consultants CRU Group, les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables pourraient atteindre 17 millions en 2030 dans l'hypothèse d'une croissance mondiale moyenne de 25% par an sur les 15 prochaines années.

L'an dernier, le nombre de voitures électriques vendues s'est élevé à 540.000 et cette année, il est attendu à 750.000 sur la base des données disponibles à ce jour.

"La demande de cobalt pour usage non-métallurgique (comme composant chimique) tels que les batteries va croître de 7,5% par an d'ici 2020", a précisé Edward Spencer, consultant chez CRU.

"La croissance de la demande (comme composant chimique) sera soutenue par le développement du secteur des voitures électriques et du secteur lithium-ion pour d'autres usages."

Les batteries lithium-ion sont également utilisées dans les téléphonies mobiles, les ordinateurs portables, les appareils photo numériques, les perceuses et débroussailleuses sans fil.

La quantité de cobalt incorporé dans ces batteries, qui améliore la performance des appareils, est variable.

Le marché chinois des voitures électriques devrait connaître une croissance plus rapide que le reste du monde. La Chine est déjà le premier pays consommateur de cobalt, représentant 40% de la demande mondiale estimée à environ 90.000 tonnes cette année.

STRATÉGIE D'APPROVISIONNEMENT

Environ 60% du cobalt mondial est produit par la République démocratique du Congo (RDC).

La Chine dispose de peu de ressources de cobalt, ce qui explique que le Bureau des réserves de l'Etat (State Reserve Bureau (SRB)) ait acheté 2.200 tonnes du métal à fin 2015 et est en train d'en acquérir encore 2.800 tonnes, selon des traders. Le SRB a refusé de commenter.

La stratégie d'approvisionnement en cobalt de la Chine pour les années à venir s'illustre dans une opération annoncée le mois dernier, dans laquelle l'américain Freeport-McMoRan a vendu à China Molybdenum une participation majoritaire dans une société qui contrôle le gisement Tenke en RDC, pour 2,65 milliards de dollars (2,33 milliards d'euros).

"Tenke est l'un des plus gros gisements de minerai de cobalt de la planète, nous pensons que la vraie raison de cette acquisition est la quête de sécurité de la Chine en matière d'approvisionnement", a dit Jeremy Wrathall, analyste chez Investec.

La décision prise par l'Agence de logistique pour la défense (Defense Logistics Agency (DLA) américaine de commencer à stocker des composés de cobalt, jugés "stratégiques et cruciaux" confirme également le potentiel de hausse des cours du cobalt dans les années à venir.

Edward Spencer de CRU s'attend à une demande mondiale de cobalt d'environ 120.000 tonnes en 2020 alors que les analystes de Macquarie la voient à 107.000 tonnes. Tous deux anticipent toutefois un déficit de plus de 7.000 tonnes fin 2020.

L'augmentation de l'offre tirée de l'amélioration des conditions d'exploitation dans certaines mines comme celle d'Ambatovy (Madagascar) et un retour à une production à pleine capacité dans la mine de Katanga (en RDC) devrait réduire de déficit d'ici 2020, même si l'évolution de l'offre dépendra beaucoup des cours du nickel.

"Si les cours du nickel restent faibles, de nouvelles mines de nickel (qui produisent également du cobalt) pourraient être temporairement fermées," dit un trader de cobalt en Europe.

Environ 60% du cobalt dans le monde est produit dans des mines de cuivre, 30% avec le nickel et 10% indépendamment.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bénoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant